C'est parce que nous comprenons votre goût de l'évasion que nous vous aidons à réaliser votre rêve

Accueil

Nos objectifs

Nos modèles

Les porteurs

L'aménagement d'un camping car

Bien choisir

Le sur mesure

Nous rencontrer

Liens

La presse en parle

 

L'aménagement d'un fourgon en camping-car 

Suivez les étapes de la réalisation de votre fourgon aménagé

dans les ateliers de la société Isère Évasion ...

                                                                     

C'est dans cette rubrique que le terme "Maitre artisan" prend toute sa valeur, en effet tout au long des étapes vous allez découvrir que nous touchons à tous les corps de métiers. Cela va de la ferronnerie pour les châssis (des cadres de lits au châssis d'ancrages) à l'ébénisterie (mobiliers, menuiserie, agencements et fermetures) , en passant par la plomberie, l'électricité, l'électronique, le travail du textile ou du skaï etc…

 


Les choix et le plan

Le point le plus important est de déterminer le besoin, car souvent le souhait est d'avoir le maximum d'espace et de confort dans un véhicule le plus petit possible ..... ce qui est assez contradictoire. Après c'est une affaire de compromis, le tout étant de faire les bons choix. 

Une fois ces contraintes connues, il faut réaliser un plan. C'est lui qui va permettre d'indiquer la faisabilité, en effet on a tendance à vite oublier le passage des roues, les renforts de carrosserie, les formes arrondies de la carrosserie ... Par ailleurs il donnera une notion de proportions entre les éléments ( profondeur des meubles, espace de circulation à l'intérieur du véhicule ....).  

 

Mise à nue du porteur

Avant toute chose, il faut protéger la cabine de conduite, enlever les plastiques, enlever les caches sur les cloisons et les portes, enlever les doublures au plafond .... 
bref mettre à nu le fourgon.


Cliquer pour agrandir
 


Cliquer pour agrandir
 


Cliquer pour agrandir
 

Mise à nu de la cabine qui servira à l'emplacement du lit pavillon

Un 1er marquage au sol permet déjà de valider le plan

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

 

 

Les ouvertures

Là, c'est le début des vrais travaux. A ce stade il n'est plus possible de revenir en arrière. Ces travaux consistent à faire les découpes dans la carrosserie : toit, baies, lanterneaux, portillons, aérations, coffre à gaz ....
Ces découpes doivent respecter des normes de sécurité, consistant à ne pas affaiblir la structure du véhicule, c'est pourquoi Isère Évasion a toutes les spécifications techniques des constructeurs automobiles.

La découpe la plus délicate est celle du toit, permettant par la suite la mise en place d'une rehausse ou d'un toit levable. En effet le toit du porteur est maintenu par des montants et des traverses permettant le renfort de la structure et la mise en place des points d'ancrages (pour les ceintures de sécurité). Ces découpes remettent en cause la conformité du véhicule et doivent faire l'objet d'une autorisation de la part du constructeur. 

 

 


Cliquer pour agrandir
 


Repérage et préparation de la découpe.
Un ruban adhésif évite tout risque d'écaillage de la peinture

 


Cliquer pour agrandir
 

A noter l'ancrage au niveau des renforts, ceux-ci servirons d'appui lors de la mise en place du cadre

 



Cliquer pour agrandir
 
Une fois la découpe réalisée il est nécessaire de mettre le contre cadre servant de renfort, selon les préconisations du fabriquant.


Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Lors de la lecture de cette page vous allez voir que la règlementation est omniprésente, en effet aujourd'hui il n'est plus possible d'aménager un véhicule sans respecter de nombreuses normes. 
Cette réglementation devient de plus en plus draconienne ..... mais c'est pour votre sécurité, 
elle impose que le véhicule soit transformé par un aménageur professionnel qui possède toutes les connaissances de ces textes ainsi que les agréments.

Cliquer pour revenir en haut de la page

Après la découpe, vient la mise en place du toit qui sera collé sur la carrosserie


Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Le principe est le même que le toit relevable, sauf que la manipulation est plus délicate, essentiellement dû au poids et à l'encombrement


Cliquer pour agrandir
 


Test avant peinture 
Sur Fiat Ducato                                                              


Cliquer pour agrandir
 

                              Mise en place finale 
après la découpe
sur Mercedes Sprinter

 

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page


Cliquer pour agrandir
 
Comme pour le toit, la découpe est délimitée par un ruban adhésif.
Pour éviter toute déformation (la tôle étant assez fine), il faut que la découpe soit rapide, précise et net ... et l'erreur n'est pas rattrapable.
Avant le montage de la baie, la découpe est protégée pour éviter tout risque de corrosion.

 


Cliquer pour agrandir
 
Chaque ouverture va recevoir un cadre en bois
ceci  afin de raidir  la tôle et  d'encastrer la cassette recevant le store.

Cliquer pour agrandir
 
Le cadre doit épouser la forme de la carrosserie, ce qui explique le galbe formé par les surfaces extérieures et la partie droite pour recevoir la cassette.

Cliquer pour agrandir
 
 Essai de montage de la cassette avant l'habillage  

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

 

L'isolation

Si nous avons choisi de nommer nos véhicules  comme les massifs montagneux du Dauphiné, c’est que l'isolation n'est pas traitée à la légère. Nous avons été les premiers à proposer une double isolation qui aujourd’hui a fait école.

En effet on retrouve  

  • Au plancher:  Styrofoam  + un film souple (Isodur 2 composants) 

  • Sur les parois et sur le toit :  Du Trisodur (7 composants) contre la carrosserie  + de l'Isodur (2 composants) contre les panneaux de bois.

1ere couche

2eme couche


Cliquer pour agrandir
 


Cliquer pour agrandir
 



Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

L'habillage


Cliquer pour agrandir

La carrosserie sera habillée de tasseaux de bois permettant d'une part de fixer les panneaux d'habillage et d'autre part ils serviront de renfort pour maintenir les meubles, tables etc ....


Cliquer pour agrandir

Afin de bien épouser les formes du véhicule, chaque panneau de bois sera découpé en fonction d'un gabarit. Le savoir faire et l'expérience d'Isère Évasion lui permet d'avoir une multitude de gabarits.
Ces panneaux peuvent aussi être réalisés sur mesure avec la détoureuse 3D au premier plan 


Cliquer pour agrandir

Avant la mise en place des panneaux il est important de bien vérifier que les découpes réalisées seront bien adaptées aux volumes.

 


Cliquer pour agrandir

Une fois les panneaux bien définis ceux-ci seront habillés du revêtement mural.
Afin que les raccords ne soient pas visibles la découpe et le collage doivent être parfaits.


Cliquer pour agrandir

Au dos, le panneau va recevoir la 1ere couche d'isolant.
Pour avoir plus d'informations sur nos techniques d'isolation, cliquez ici   


Cliquer pour agrandir

Après le passage du câblage électrique et de la mise en place de l'isolant, les panneaux habillés peuvent être définitivement fixés .

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

 

Préparation/Réalisation du plancher

 
Cliquer pour agrandir
Comme on le voit sur la photo ci-dessus le châssis d'ancrage est assez complexe avec un poids supérieur à 100Kg...la sécurité n'a pas de prix

Un rappel des normes: 

Depuis le 01 Janvier 2000, les banquettes pour les places assises faces à la route doivent être homologuées. De même, les ceintures de sécurité sont obligatoires et doivent être homologuées. Pour homologuer ces deux éléments il faut réaliser un crash test .... 

Une dérogation a été faite concernant l'ancrage de ces banquettes sur le véhicule, mais depuis Juillet 2003,  l'homologation est obligatoire.  
Comme la banquette, pour certifier la résistance du châssis d'ancrage, il a été nécessaire de réaliser plusieurs crash-tests ainsi que différentes études de résistance. Ceci a permis à la Sté Isère Évasion d'avoir les PV nécessaires donnés par l'UTAC. 
LE PV est la garantie  que le montage a été réalisé conformément aux normes. 

A compter du 01/01/2017, fin de la dérogation autorisant les banquettes avec ceintures ventrales. Toutes les banquettes réceptionnées en face route devront être équipées de ceintures 3 points, Par contre les véhicules qui ont été immatriculés, pour la première fois, avant l'obligation des ceintures trois points, c'est-à-dire avant le 28 avril 2015, pourront continuer à être modifiés en camping-car avec des ceintures deux points. 
Les ceintures deux points restent autorisées avec une banquette dos à la route.

Nous installons au choix des châssis pour banquettes  RIB ou SCORA

Les véhicules homologués sont les Renault Trafic et Master, Opel Vivaro et Movano, Nissan Primastar et Interstar, Peugeot Boxer, Citroën Jumper, Fiat Ducato, Volkswagen Transporter T5 et LT, Mercedes Sprinter et Vito, Ford Custom. Plus Ford Transit et Iveco Daily avec Scora


 


Cliquer pour agrandir


Cliquer pour agrandir

La Sté Isère Évasion réalise souvent des doubles planchers, dans ce cas il sera nécessaire de prévoir les canalisations d'eau et de gaz, ainsi que le câblage électrique . 
Dans un fourgon à partir du moment où une rehausse de toit existe le double plancher ne présente que des avantages : 

  • Il offre une très bonne isolation au niveau des pieds, en effet le double plancher est chauffé et l'air prisonnier à l'intérieur est un très bon isolant

  • Il permet d'avoir les réservoirs d'eau propre et d'eau usée hors gel

  • Il offre une grande surface de rangement, ce qui est loin d'être négligeable dans un fourgon.

  • Il fait office de local technique.

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

 

Le réseau électrique

Entre le combi VW des années 70 et les fourgons d'aujourd'hui, que d'évolutions. Aussi bien en termes de sécurité que de confort. Ceci entraîne un équipement de plus en plus complet, plus l'équipement est complet: plus le réseau électrique est complexe. 
  • Autrefois un combi VW avait besoin d'électricité pour alimenter une lampe et une pompe.

  • Aujourd'hui chez Isère Évasion le câblage électrique va parcourir la ou les batteries cellules, le coupleur séparateur, la centrale électrique, le chargeur, le panneau de commande, les jauges des réservoirs, une dizaine de lampes à LED, le chauffage, le chauffe-eau, le frigo (à compression ou à absortion avec système AES) , les prises 12v ou USB,  l'allumage de la cuisinière, le marchepied, le panneau solaire & son régulateur etc..., mais aussi un convertisseur 220v ou encore un chargeur "boost" pour utiliser au mieux l'alternateur surtout avec les nouvelles normes Euro 6 (en effet l'alternateur débraye lorsqu'il reçoit une information en retour de la batterie moteur chargée, ceci pour diminuer la consommation du porteur) 

 


Cliquer pour agrandir

Le câblage doit être réalisé dès le départ, car il passera dans la structure du fourgon, donc avant l'isolation. 
Il est donc impératif de ne rien oublier.

 


Cliquer pour agrandir

Equipement électrique en cours de câblage 
De gauche à droite : disjoncteur différentiel, alimentation chauffage gasoil Webasto, chargeur, centrales, relais, convertisseur 220v et les 2 batteries cellules

 


Cliquer pour agrandir

... Une fois le câblage terminé

 


Cliquer pour agrandir

L'équipement peut aller d'une configuration assez simple ...
avec une configuration de base : centrale, chargeur, relais et différentiel

 


Cliquer pour agrandir

...  à un réseau très complet 
comme ici avec du matériel Victron

 

Dans le réseau électrique on retrouve régulièrement le panneau solaire, d'une part pour répondre à l'attente de ces équipements de plus en plus nombreux et d'autre part pour alimenter le frigo à compression qui est souvent installé. Pour encore améliorer le rendement du panneau solaire nous vous préconisons un régulateur MPPT (plutôt que PWM).
Pour produire de l'électricité , nous installons également des piles à combustible

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Le Circuit d'eau / Circuit de gaz

Cliquer pour agrandir

 

  • Le circuit d'eau
    Il devra relier le réservoir ou les réservoirs d'eau propre aux robinets en passant par les WC et le chauffe-eau (boiler ou combiné)
    Isère Évasion s'attache à ce que le circuit d'eau soit à la hauteur de ces aménagements, les réservoirs d'eau ont la plus grande contenance possible, allant jusqu'à 200 litres. On retrouve systématiquement un vase d'expansion et souvent un circuit d'eaux usées hors gel.

Cliquer pour agrandir

  • Le circuit de gaz 
    Il est relativement simple puisque le circuit part des bouteilles de gaz pour alimenter le chauffage (ou le combiné), le chauffe eau, la cuisinière, le réfrigérateur (sauf s'il est à compression) et éventuellement un four. Par contre pour des raisons de sécurité il doit répondre aux exigences de la norme NF-S 56200 ainsi qu'à la dérogation de 1996 permettant d'avoir un détendeur à 30mbar afin de faire fonctionner un même circuit au propane ou au butane. La norme gère aussi bien le circuit lui-même ( type de tuyauterie, diamètre ...) que l'environnement (ventilation, compartiment des bouteilles, matériaux des meubles ...)

Cliquer pour revenir en haut de la page

Vérification / branchement

Cette phase permet de vérifier la correspondance entre les circuits et les équipements, il permet également de vérifier que chaque éléments se retrouve bien à son emplacement.

Cliquer pour revenir en haut de la page

Réalisation et montage des meubles

L'ébénisterie est l'un des métiers exercé dans l'atelier d'Isère Évasion et c'est dans la réalisation de ces meubles qu'il prend toute sa valeur.

Même si nous partons d’un plan ou d’un modèle type une grosse partie de notre production sont des réalisations sur-mesure. Dans ce cadre et vu la forme particulière et les galbes d’un fourgon il y a parfois des surprises.

C’est pour cette raison que nos meubles ne sont pas montés en kit : Ils sont découpés selon la forme précise du fourgon, puis montés avec le contreplaqué brut. Même si certains meubles se ressemblent, au final chacun est unique. Ceci permet, d’une part d’avoir des meubles parfaitement ajustés, mais aussi de faire d’éventuelles reprises ou tout simplement de valider ce qui pourait paraitre un peu trop petit (le fameux compromis entre le maximum de rangements, dans un minimum de place)


Cliquer pour agrandir


Cliquer pour agrandir


Cliquer pour agrandir

L'adhésif blanc montre les zones à recouper afin de gagner quelques centimètres pour faciliter le passage

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Une fois que les meubles bruts sont bien ajustés et conformes, ils seront démontés pour passer à l'étape de finition : placage du stratifié, mise en place de la quincaillerie (points de fixation, poignées, charnières, équerres etc ...) 

Nos meubles sont en contreplaqué, plus léger que le bois massif, recouvert d'une feuille de stratifié; le stratifié offrant une très grande résistance.
Parfois il nous arrive de faire les portes en bois massif. 

Nous avons choisi le stratifié car il est nettement plus résistant qu'une plaque habillée d'une feuille imitation bois. Par ailleurs la mise en place de tous nos stratifiés sont réalisés dans nos ateliers, ceci nous permet de vous proposer un large choix et d'être plus autonome. Nous pouvons vous offrir une palette d'environ 80 références, avec des variations aussi bien au niveau des teintes, que de l'aspect.

Un large choix de stratifiés.

 

La pose du stratifié dans nos locaux


Cliquer pour agrandir

Chaque feuille de stratifié est débitée avec une scie circulaire.
Pour éviter tout éclat, cette découpe doit être régulière, rapide et précise.




Cliquer pour agrandir

Application de la colle de contact au dos du stratifié,
ainsi que sur la surface à recouvrir


Cliquer pour agrandir

Phase importante le collage: Après encollage, le pressage des feuilles doit se faire rapidement et avec force. Cette phase doit être rapide et en même temps il est important d'éviter toute poche d'air: ceci sera réalisé grâçe à un rouleau à maroufler.


Cliquer pour agrandir
  

Après séchage de la colle il faut enlever le stratifié qui dépasse du contreplaqué, il faut ainsi araser les chants avec une affleureuse. Manipulation qui doit se faire avec une très haute précision pour éviter tout éclat et pour rester droit.


Cliquer pour agrandir

Opération délicate : la découpe du stratifié, en effet tout comme le verre, le stratifié est très solide … mais aussi très cassant.

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

 

Les chants de finition

  • Les chants collés


Cliquer pour agrandir
  


Cliquer pour agrandir
  


Cliquer pour agrandir
  

Les chants PVC sont fabriqués par extrusion et entièrement teintés dans la masse, ce qui permet d'avoir le même graphisme que le stratifié. 
Comme les chants se trouvent aux extrémités il est important que ceux-ci adhèrent parfaitement, c'est pourquoi nous réalisons ce placage à la machine avec la technique " hot-melt ". Ainsi Il est possible de plaquer sans problème, de couper, fraiser et affleurer au racloir. 
Les colles " hot-melt " particulièrement résistantes à la chaleur garantissent une adhérence fiable y compris en milieu ambiant aux températures très élevées (proche des bouches de chauffage, de la plaque de cuisson ou du four)

  • Les chants frappés


Cliquer pour agrandir
  

Chant se fixant sur les côtés des plaques de bois d'épaisseur 15 ou 19mm. Ce chant a un profil en plastique souple ce qui lui permet de s'adapter à de nombreuses formes. Il est maintenu grâce à la réalisation d'une rainure sur la tranche du contreplaqué.

  • Les profils aluminium


Cliquer pour agrandir
  

Ces profils de coin permettent de relier deux panneaux à angle droit.
L'aluminium anodisé permet de donner un joli aspect de finition.
Là encore, nos clients se retrouvent devant un très grand choix, d'une part parmi 80 teintes de stratifiés, mais aussi dans la réalisation : les portes peuvent être classiques, affleurantes, thermoformées (sous réserve) ou bien encore en bois massif. 
M. Lo Bello et son équipe sont avant tout à l'écoute de leurs clients et leur savoir-faire leur permettent de s'adapter à tous types de souhaits


Cliquer pour agrandir
  
Le bois est vivant et on retrouve dans certains stratifiés l'irrégularité du veinage: ce serait dommage de ne pas garder ces formes.
C'est pourquoi, quand nous réalisons un meuble, nous faisons en sorte que tous les éléments soient issus de la même feuille de stratifié. 
Ainsi comme vous pouvez le voir sur les 2 photos la continuité du veinage est assurée sur les 3 tiroirs, sur les portes du meuble haut ou encore sur le côté droit.


Cliquer pour agrandir
  
Que ce soit des chants frappés (sur le côté droit en gris) 
ou des chants collés (en bas et sur les portes) 
ou encore des profils aluminiums (en haut) : 
Ces trois éléments se marient très bien

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour revenir en haut de la page

Cliquer pour agrandir

Lors du montage final, le camping car commence à prendre sérieusement son aspect final, cette phase n'est que de l'assemblage et elle sera d'autant plus simplifiée  que le travail en amont a été bien préparé. A ce stade l'erreur en amont sera lourde de conséquence d'où l'intérêt d'avoir fait un 1er montage avec le contreplaqué brut. 

Cliquer pour revenir en haut de la page

Montage final et finitions

Une fois tous les meubles et les équipements en place; il est nécessaire de raccorder les équipements à leur circuit, de vérifier le fonctionnement des appareils.
Il reste à mettre la touche finale pour qu'en sortant des ateliers, le camping car corresponde aux attentes de son nouveau propriétaire.

Cliquer pour revenir en haut de la page

Le passage aux Mines

A la sortie de nos ateliers, le véhicule devra être pesé à vide : PV (3 pesées: poids total et essieu par essieu) avant d'être emmené aux mines.
Cette pesée va permettre de définir le nombre de places pour la carte grise, ainsi que la charge utile (CU)

Définitions:
Poids à vide (PV) : poids du fourgon avec le plein de gazoil comprenant tous les accessoires + l'équipement + les bouteilles de gaz pleines + 90% des pleins d'eau propre + le conducteur (fixé à 75Kg)
Poids total autorisé en charge (PTAC) Les fourgons varient entre 2800, 3200 et 3500 Kg. Plus le PTAC est gros, plus vous pouvez emmener de la charge utile et évidemment plus le porteur est cher. 
Charge utile (CU) c'est la différence entre le PTAC et le PV. Elle correspond au poids du chargement + des personnes (sauf le conducteur)
Poids total en charge (PTC) : c'est le poids tout compris à un instant t. Lors d'un contrôle le PTC ne doit donc jamais dépasser le PTAC

Formule pour calculer la charge utile
CU = (10 x Nb) + (10 x Lg) + (75 x (Nb-1)) 
Nb étant le nombre de places assises prévues, y compris le conducteur. 
Lg étant la longueur hors tout du véhicule (en mètres).

Exemple: fourgon
5 places carte grise d'une longueur hors tout de 5.4 mètres.
CU = (10x5) + (10x5.4) + (75x (5-1) = 404 Kg

Avec un fourgon d'un
PTAC de 3500 Kg :

  • Avec une carte grises 4 places : il faut que le poids à vide (CU) soit de 3181 Kg (3500 - 319) 
  • Avec une carte grises 5 places : il faut que le poids à vide (CU) soit de 3096 Kg (3500 - 404) 
  • Avec une carte grises 6 places : il faut que le poids à vide (CU) soit de 3011 Kg (3500 - 489) 

La demande de réception à titre isolé est purement administrative, mais elle est très importante. Le passage aux mines, permettra d'immatriculer le camping car dans le Genre : "VASP" Carrosserie : caravane et indiquera que le véhicule est conforme aux normes en vigueur.

 

Création de la page 05/2004
Isère Évasion - Tout droit de reproduction interdits -